Mairie

La maison commune recevait le 11 février 1790 son premier maire, Mafre Farjanel oncle, élu par les cent trente électeurs de la commune. Avant ce premier conseil municipal, le territoire était administré par quatre consuls, deux pour le village et deux pour la campagne. Le dernier des consuls était Renaud de Borredon. Au fond de l'église se trouve un banc de bois décoré d'étoiles, il était réservé aux consuls qui assistaient aux offices. Les rassemblements populaires se tenaient dans l'église où le maire annonçait à la population les grandes décisions nationales. Au rez de chaussée de la maison commune, se tenait un petit marché, on y trouvait aussi les mesures à grain permettant d'évaluer les récoltes ou de comparer avec le grain provenant de l'extérieur ; le setier de blé n'était pas le même à Gaillac qu'à Puycelsi. Plus près de nous Valentin y faisait danser les jeunes au son de son accordéon.